ISBN/EAN 978-2-35935-259-7

Approche philosophique d’une didactique de la philosophie

L’enseignement de la philosophie ne peut se passer de réflexion sur ce qui enseigne et sur ce qui éduque. Dialogique, il interroge les rapports entre didactique et discipline : Une didactique de la philosophie peut-elle lui rester extérieure ? Qu’est-ce qui distingue une didactique de la philosophie de la didactique d’une autre discipline ? Et puis qu’en est-il des questions de méthode ? Y a-t-il une méthode en philosophie ? Y a-t-il une méthode en didactique ? Que dire de l’argumentation ? Ou encore de la proximité entre attentes didactiques et attentes philosophiques ? Les attentes institutionnelles, quant à elles, nous emmènent du côté des compétences. Comment, à partir d’une approche philosophique de la didactique de la philosophie repenser l’idée de compétence ? Il faudra revenir à ce sujet sur l’actualité d’Anatole de Monzie et sur le sens de cette situation qui consiste à être l’auteur de son cours. L’approche philosophique d’une didactique de la philosophie, loin de s’écarter des enjeux pédagogiques, pourrait bien être amenée à les reprendre au pied de la lettre : Quel est le sens d’un atelier, d’un jeu ? On ne peut pas ne pas envisager non plus le sens même de cette discipline dans l’économie du curriculum. Qu’advient-il de la didactique dans une reconfiguration disciplinaire ? Il y a une humilité de la didactique philosophique de la philosophie dont il faudrait reprendre les fondamentaux : lire, écrire, pour les mettre en lien avec la pensée.